Adraylia

qui est Adraylia d'Adwyr ? peut-être le découvrirez-vous ici petit à petit... en même temps que moi...

25 septembre 2007

02 Départ pour les Monts Etranges

- les Monts Etranges -
(début de RP avec Once, panthère des neiges...)

Renouant avec une vieille habitude, Adraylia avait passé la nuit dans les montagnes, aux côtés de sa plus ancienne compagne, camarade de chasses, confidente de ses joies et peines, celle qui n'était qu'une minuscule boule de poils lorsqu'elles avaient toutes deux franchi pour la première fois les portes d'Adwyr près de trente années auparavant.

Après avoir marché et couru sur les pentes enneigées aux côtés de la louve blanche, elle s'était assise sur le sol gelé, Ysa se blottissant tout contre elle. Pour la énième fois elle lui avait murmuré ses interrogations du moment sur la vie, les mondes, les réalités, la malédiction d'une éternelle jeunesse, l'être qui se développait en elle… Et la louve écoutait, se laissant caresser, léchant à l'occasion une des rares larmes qui roulaient sur la joue de la jeune femme.

Au petit matin, la décision de la guerrière était prise : elle se rendrait à la capitale sans attendre, sans repousser encore et encore ce moment. Là, elle ferait ce qu'elle avait à faire… puis se dirigerait vers les terres de Calacirya…

Alors qu'elle allait rentrer aux cuisines donner à Hargyd les deux lièvres attrapés sur le chemin de retour, quelques notes d'une douce mélodie, hélas couverte par une voix discordante la firent se retourner :

« DOOOUUUccce AdryaliaaAAA,
OOOUUUvre moi ta pooOrte,
J’ai d’impoOrtantes nouvelles poOUur toiAAAA,
déEEpèches toiAAAA »



De dos, l'homme paraissait âgé… étrange, ce messager de l'aurore… Impatiente de voir quelles nouvelles il lui apportait (qui sait… peut-être étaient-elles réellement importantes), elle lui répondit sans prendre le temps de se débarrasser du produit de sa chasse

- Bienvenue à vous en terres d'Adwyr, porteur de nouvelles ! Je vous prie de m'excuser de ne pouvoir vous serrer la main immédiatement, voudriez-vous me suivre dans les cuisines ?


Le vieil homme se retourna et Adraylia aperçut la pipe

- Si vous souhaitez prendre une boisson chaude à l'intérieur, il vous faudra éteindre cette chose, je le crains.

- Je ne puis m'attarder, je me rends aux Monts Etranges pour l'an cent festif… m'y accompagnerez-vous ? … une invitation de l'Empereur ne se refuse pas

, ajouta-t-il après un léger temps d'arrêt,  une expression énigmatique dans le regard.

Adraylia n'était pas bien certaine d'avoir compris… ainsi ce vieillard serait messager impérial ? et il lui demandait - à elle ? - de se rendre en des monts étranges… pour y chercher de l'encens ? festif qui plus est…
Elle était intriguée… voulait demander des précisions, mais s'entendit répondre :

- Eh bien, puisque l'Empereur le souhaite…

La jeune femme avait appris bien des années plus tôt à éviter de contrarier l'Empereur…

- Laissez-moi juste le temps de me laver les mains et de changer de cape.



La capitale ekaryssienne attendrait quelques jours de plus…

Posté par adraylia à 15:22 - 13 - Désespoir, nouvel espoir... - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire